Superbe stage ce dimanche 29 juin avec Maître Chinh TRINH sur les arts martiaux internes. Nombreux sont les participants qui ont pu découvrir les voies des styles internes démontrées avec pédagogie, technicité et gentillesse par Chinh. Des découvertes, des interrogations, des techniques novatrices très appréciées des pratiquants.

Dans les arts martiaux chinois les « formes internes » s'opposent à celles qu'on appelle les « formes externes » On considère de façon grossière que les styles internes sont les styles hérités de Wudang, c'est-à-dire des styles de parenté taoïste, par opposition aux styles dits externes hérités de Shaolin, c'est-à-dire de parenté bouddhiste.

Les pratiques internes sont pratiquées dans le but de développer et de maîtrise de l’énergie à travers des procédés respiratoires et de visualisation. Elles désignent plus précisément un ensemble de méthodes destinées à contrôler, diriger, développer et régulariser le flux d’énergie en réserve dans le corps.

Le Tai Chi Chuan, dont les origines remontent à -500 av JC,  signifie littéralement « boxe du faîte suprême » ou « boxe de l’ombre ». C’est un art martial interne, c’est à dire qu’il privilégie la souplesse sur la force, fondé sur la lenteur du mouvement et qui s’exécute à mains nues ou avec armes. Chaque mouvement de la forme (série de mouvements enchaînés les uns après les autres) correspond à une application martiale qu’il est possible d’étudier seul ou avec partenaire.

Il existe une centaine de mouvements : parer, presser, pousser, tirer ou « le serpent rampe », « la grue blanche déploie ses ailes »… Ces mouvements sont enchaînés harmonieusement dans des séquences plus ou moins longues. Le Tai Chi Chuan est souvent défini comme « une méditation en mouvement », il s’agit d’atteindre un état de tranquillité intérieure tout en étant en mouvement.

Un seul regret concernant ce stage : TROP COURT !

Voir aussi : Stage "énergie interne" - 30 juin 2013